Ni terre ni mer (Der Grund)

Combien de fois une personne peut-elle recommencer sa vie ?

 

"Il pensa à Pelle, au muret du cimetière, à Frida, à la porte grinçante du grenier, il pensa à l'horloge de l'entrée, aux craquements du parquet l'été et à l'odeur des sièges en cuir de la bibliothèque. Trois secondes lui suffirent pour faire ses adieux à ce qui lui semblait important."


Tout attendre et tout laisser, partir, revenir, toujours recommencer. Combien de fois Laurits Simonsen peut-il refaire sa vie?

Roman virtuose de l'Allemande Anne Von Canal, Ni terre ni mer déroule et découvre les ressacs d'une existence ballottée par les bonheurs suaves du quotidien et la banalité d'un drame.

Depuis le succès considérable de ce premier roman, Anne Von Canal a choisi de se consacrer à l'écriture. Elle partage désormais sa vie entre Hambourg et la vigne qu'elle élève en Moselle.

 

Slatkine & Cie 2016, 256 p. Euro 18.-

Tradiuit de Isabelle Liber

Passer la commande

 

 

Critiques

 

"Un premier roman virtuose, où l'impossible deuil s'exprime de facon subtile et captivante."

Le Monde des Livres

 

"Ce roman parle de musique, bien sûr, mais également de la mer qui prend des vies, et permet aussi de fuir, d'oublier, de se recréer. Avec Ni terre ni mer, nous voyageons entre Stockholm et l'Estonie, puis sur l'eau, sur cette ville flottante qui permet de se sentir ni sur terre ni en mer, loin de tout, dans un temps suspendu. Il y a l'écriture de Anne Von Canal, la traduction de l'allemand d'Isabelle Liber, une ambiance douce et cruelle. Ce premier roman est un très gros coup de coeur!"

Les lectures d'Antigone

 

"Un livre qui m’a beaucoup touchée. L’écriture, sobre, classique, se met entièrement au service de son personnage. Elle permet de ressentir une grande et belle empathie pour Lawrence. Ce roman, très bien construit, nous plonge adroitement, subtilement, au cœur de l’intime et nous conduit de plus vers une fin inattendue, réellement bouleversante, que je ne vous dévoilerai pas bien sûr."

Des livres tous azimut

 

"A la manière des romans marins, à la manière de la douceur d’Angela Huth quand elle racontait Quand rentrent les marins, Anne Von Canal a su donner à son roman l’énergie de la mer, son silence et sa fraîcheur. Toute la noblesse de la mer, sa puissance et sa domination sur nous apparaissent ici comme une évidence.

Anne Von Canal traite, sans une once de voyeurisme, la question d’un deuil ordinaire avec énormément de calme et de justesse. Ni Terre Ni Mer est un roman à lire pour sa beauté constante et sa virtuosité."

Toute la culture

 

"En Scandinavie, il vaut mieux éviter les repas de famille. Au cas où le Festen de Thomas Vinterberg ne l’aurait pas déjà suffisamment démontré, Ni terre, ni mer, d’Anne Von Canal, apporte la preuve définitive que sur les terres du soleil de minuit, les tragédies se déroulent entre le dessert et l’Aquavit.

L’irruption du drame, la révélation du mensonge que la dissimulation, des années durant, a transformé en monstruosité, bouleverse le cours des vies comme la tempête perturbe la course d’un navire évitant de peu le naufrage."

Revue des deux mondes

 

"Il y a des question qui peuvent brusquement changer votre vie.

Pour les poser, Anne von Canal a trouvé une langue pénétrante mais contemporaine qui prend délicatement le lecteur par la main. Une pépite littéraire, une magnifique romancière à découvrir."

Rheinische Post